Matériel,  Mode d'emploi

Une erreur classique dans la rédaction de documents…

La semaine dernière, mon ami Bernard m’a appelé, révolté par l’outrecuidance de Page. Il avait rédigé un long texte de documentation assorti d’illustrations et de schémas en utilisant Page sur son macintosh. Après avoir bien peaufiné la mise en page de son document, il a voulu l’admirer confortablement installé dans son fauteuil, l’iPad sur les genoux.

Et là, horreur, rien n’était comme il l’avait voulu, rien de sa mise en page si réfléchie ne restait. C’était l’horreur, le désordre, le refus de se plier son travail si amoureusement réalisé. Après moult vocifération, les menaces à peine voilées tant à son mac qu’à son iPad de leur faire subir les derniers outrages pour s’interposer ainsi contre sa volonté et leur malice à vouloir le faire ainsi passer pour le dernier des metteurs en page, il m’a appelé pour m’accuser de comploté avec ces outils de malheur.

Comme je n’étais pas certain de pouvoir répondre en un mot à son problème, je lui ai demandé de m’envoyer son document. Il m’a suffit de l’ouvrir et de procéder à une de mes manipulations secrètes pour dénicher le coupable. J’ai aussitôt corrigé le document et le lui ai retourné dare-dare à son grand étonnement… Tout était rentré dans l’ordre !!! Ça marchait ! Mais comment avis-je pu faire céder la machine diabolique pour qu’elle redevienne obéissante ?

Pour réaliser mon diagnostic, j’avais juste fait apparaitre les caractères invisibles et l’erreur s’était montrée au grand jour… Pour sa mise en page, Bernard avait voulu présenter chaque étape de son travail sur des pages distinctes, aussi, à la fin de chaque idée, il était passé à la première ligne de la page suivante en appuyant aussi souvent que nécessaire sur la touche « Entrée ».

Il ne se souvenait pas que j’avais interdit cette pratique démoniaque qui lui avait juste semblé logique… C’est que selon des tas de raisons les pages ne sont pas les mêmes selon le terminal que l’on utilise, le papier choisi les caractères utilisés l’espace d’interligne, et autres caractères.

Notez-le pour bien vous souvenir de cela : il ne faut jamais payer plus d’une (ou à la rigueur 2) fois de suite sur la touche « retour ligne ». Si vous voulez aller à la page suivante, vous devez insérer un saut de page

Il est vrai que cette manipulation apparait rarement directement sur votre traitement de texte. Cherchez-la donc dans vos menus, et servez-vous en…

En espérant que la misère de Bernard rafraîchira votre mémoire, à vos claviers et que vos pages soient harmonieuses !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *